Bouleau à boire : nos 10 recettes à l'eau de bouleau

Bouleau à boire : nos 10 recettes à l'eau de bouleau

Publié le 24/11/2015

Le champagne d'eau de bouleau, vous connaissez ? Ou la limonade d'eau de bouleau, peut-être ?

Le champagne de bouleau, vous connaissez ? Ou la limonade de bouleau, peut-être ? Non ? Et bien c’est l’occasion de découvrir ces boissons 100% bouleau ! De la sève fraîche extra pure à la décoction de feuilles de bouleau drainante, le bouleau se décline sous toutes ses formes pour prodiguer ses bienfaits santé et bien-être de mille et une façons ! Evoleum vous dévoile ici toutes les utilisations sous forme de boisson froide, pétillante ou chaudes issues de cet arbre majestueux venu du grand Nord. Au passage, on vous glisse quelques idées recettes pour faire la fête... Alors à la votre, et vive le bouleau !

 

La sève de bouleau (bien) fraîche

Commençons par l’usage le plus connu : je veux parler de la sève fraîche bien sur ! Vous savez… celle qui jaillit des troncs avec les premiers dégels de l’hiver ! C’est elle la plus prisée, mais aussi la plus instable puisque qu’elle ne se conserve pas plus de 3 semaines au frais. Et encore, les derniers jours sont un peu... raides. Avis aux amatrices de boissons fermentées : une sève de bouleau “sur la fin” est plus proche du vinaigre que de la belle eau fraîche qu’on vous a vendue. Et je vous assure, mieux vaut être prévenu(e). Car passé 15 jours, il faut commencer à s’accrocher : fini le petit goût frais et légèrement acidulé, bonjour soupe à la grimace ! Néanmoins, c’est sous cette forme (en cure de 14 ou 21 jours juste après la récolte) que l’eau de bouleau est la plus vivante et la plus intéressante pour la santé.

Quelles sont-elles, ces vertus ? La sève de bouleau fraîche est riche en quantité de bons amis pour notre santé : oligo-éléments (cuivre, fer, zinc et manganèse), vitamines, minéraux (phosphore, calcium, potassium et magnésium. Et la liste est encore longue (flavonoïdes, hormones végétales, cytosines, etc.). La sève de bouleau fraîche est même naturellement riche en silicium, réputé pour ses propriétés cosmétiques (peau, cheveux et ongles).

Très bien. Mais à quoi ça sert tout ce beau monde ? À faire un grand nettoyage de printemps dans votre organisme ! Allé, ouste ! Dehors les toxines, exit les œdèmes et les capitons graisseux ! L’organisme se décharge de tout ce qu’il a accumulé pendant l’hiver. Par ses vertus anti-oxydantes, la sève de bouleau favorise la circulation d’oxygène dans le corps et en profite pour tout reminéraliser sur son passage… La sève de bouleau fraîche aide à lutter contre quantité de maux : psoriasis, eczéma, manque d’appétit, mais aussi douleurs articulaires et rhumastimales, et j'en passe. En France, il existe un grosse dizaine de producteurs récoltants, répartis sur tout le territoire, des Pyrénées à la Lorraine en passant part le Limousin : la sève Cathare, Fée Nature, Belseva, Tête d’orie ou Vegetal water (pour ce citer qu’eux).

 

L’eau de bouleau

Oui, oui, c’est nous ! Ce qu’on appelle l’eau de bouleau, c’est en réalité de la sève fraîche que l’on a directement stabilisée après récolte pour permettre une consommation tout au long de l’année. Alors pourquoi faire me direz-vous ? Mais parce que les bienfaits du bouleau méritent que l’on s’y abreuve toute l’année ! Saviez-vous que l’autre période où l’eau de bouleau est très utile, c’est le début de l’automne ? Point de montée de sève à l’horizon, mais un beau changement de saison qui demande un important effort d’adaptation à l’organisme. Alors pour l’aider à faire face, rien de tel qu’une cure de 2 à 3 semaines pour drainer, détoxifier et préparer le métabolisme à affronter la rudesse des premiers coups de froid.

À la différence de la sève fraîche, l’eau de bouleau passe par différents procédés de stabilisation. Ceux que nous employons (la micro-filtration et la pasteurisation douce) nous permettent de préserver l’essentiel des nutriments de la sève (en particulier le cuivre mais aussi les vitamines B12 et B6). Pour stabiliser le tout, nous ajoutons quelques gouttes d’acide citrique, un acide 100% naturel contenu notamment dans le citron et bénéficiant du label Ecocert.

Quels bienfaits cette eau de vie nous prodigue pour la santé ? Comme pour la sève, l’eau de bouleau a un puissant pouvoir détoxifiant et drainant pour l’organisme. Elle est recommandée après un effort physique (pour décharger l’organisme de l’excès d’acide lactique qui ankylose les muscles) mais aussi après les fêtes, pour drainer le corps de l’acide urique qui surcharge le métabolisme, du fait d’une alimentation trop riche à cette époque de l’année. Conditionnée en canette végétale, notre eau de bouleau 100% naturelle est faite pour être emportée partout, au fond du sac à main pour une petite pause détox, ou dans son sac de sport. Point de bidon de 5 litres à transporter laborieusement ! En plus, notre eau de bouleau LIMPIJA a été designée spécialement pour les fashionistas… On a pensé à tout !

 

L'eau de bouleau LIMPIJA, désormais disponible sur les stands Clarins du Printemps Haussmann et du BHV marais !

 

L’extrait de bourgeons de bouleau

Poursuivons notre périple parmi les trésors du bouleau. Lorsque la sève n’est pas récoltée, elle grimpe laborieusement touuuut au bout des branches et fait éclore de tendres bourgeons. Gorgés de sèves, les bourgeons sont de vraies petites bombes de vitalité, bourrées d’énergie. C’est pour cela qu’ils sont utilisés en gemmothérapie (ou thérapie par les bourgeons), terme issu du latin gemmae qui signifie à la fois “bourgeon” et “pierre précieuse”. Le principe ? Le bourgeon porte en lui tout le potentiel de la future plante - du futur bouleau en ce qui nous concerne . On peut comparer cette étape “bourgeonnante” à l’étape embryonnaire chez les mammifères : à ce stade, les tissus végétaux sont plus riches en acides nucléiques et en hormones de croissance. Ils concentrent encore certains minéraux, oligo-éléments et vitamines qui disparaîtront au fur et à mesure de la croissance de la plante.

Comment se fabrique l’extrait de bourgeons ? Cette fois-ci, point de nectar : les récoltants cueillent des bourgeons soigneusement sélectionnés pour les plonger ensuite directement dans des cuves contenant un mélange d’eau, d’alcool et de glycérine (appelé macérat-mère) pendant un période de 21 jours. Ce macérât est ensuite filtré et utilisé soit directement, soit en dilution dans l’eau.

Quels sont les atouts de l’extrait de bourgeons de bouleau et comment le consommer ? Une fois de plus, ce sous-produit du bouleau est réputé pour ses vertus drainantes sur l’organisme. Mais il est important de souligner que l’extrait de bourgeons de bouleau est aussi particulièrement recommandé pour soulager les douleurs articulaires et stimuler la fabrication des os. On le prescrit souvent en cas de troubles de la croissance chez l’enfant par exemple. L’extrait de bourgeon de bouleau s’utilise en cure d’1 semaine par mois tous les matins, à raison de 5 à 15 gouttes par jour, déposées dans une cuillère. Il s'utilise également en cure de prolongée de 3 mois maximum en alternant 3 semaines de cure / 1 semaine de pause.

  • Bon à savoir : l’extrait de bourgeon de bouleau s’utilise à merveille en synergie avec de l’extrait de bourgeon de cassis, d’airelle et de framboisier pour renforcer le capital osseux, et avec de l’extrait de bourgeons de cassis, de pin et de vigne pour soulager les douleurs articulaires.

 

Tisane de feuilles de bouleau

Alors là, on s’attaque désormais à la partie aérienne du bouleau : à savoir ses belles feuilles vert et argent. Les feuilles séchées de bouleau se consomment soit en tisane (plongées dans de l’eau portée à ébullition, et que l’on laisse reposer ensuite) soit en décoction (on fait bouillir les feuilles pendant de longues minutes pour obtenir ce qu’on appelle le “jus de bouleau”). Quelles différences entre les deux ? La tisane de bouleau est appréciée pour son effet diurétique : elle est recommandée en cas de cystite par exemple ou pour évacuer les calculs urinaires et rénaux, très douloureux. Pour confectionner sa tisane, rien de plus simple : faites porter à ébullition 200ml d’eau dans une bouilloire ; déposez 2 à 3 grammes de feuilles sèches dans une boule à thé (l’équivalent de 1 à 2 cuillère à café), puis versez l’eau fumante dans votre bol préféré. Patientez une dizaine de minutes le temps de laisser votre boisson infuser, et le tour est joué ! Vous pouvez boire jusqu’à 4 tisanes de bouleau par jour.

  • Bon à savoir ! Les feuilles de bouleau renferment des flavonoïdes et du potassium, substances réputées pour avoir un rôle dépuratif sur l’organisme.

 

Infusion de feuilles de bouleau, réputée pour ses vertus diurétique - Evoleum Nutricosmétique.

Jus (décoction) de feuilles de bouleau

Bon, cette recette on vous la donne plus par acquis de conscience que par goût, car très franchement, la décoction de bouleau... et bien c'est pas bon ! On lui connaît néanmoins plusieurs applications très intéressantes. Comme la tisane de bouleau, on l’utilise pour faciliter les fonctions d’élimination rénales (vertus diurétiques), mais également pour toutes les formes d'éruptions cutanées que sont l’eczéma, le psoriasis ou l’acné. En usage externe, le jus de bouleau s’applique sur les cheveux (pour ralentir leur chute) et pour soulager les rhumatismes. Bon à savoir ! Le jus de bouleau est également super indiqué en cas de digestion difficile. Son action permet de stimuler la production de bile par le foie et d’en faciliter l’évacuation. Consommée à raison d’une tasse toutes les 8 heures, le jus de bouleau permet d’augmenter la diurèse (c’est à dire le volume d’urine émis en 24h), accélérant ainsi l’évacuation des toxines. En cas d’insuffisance rénale, le jus de bouleau doit être utilisé avec précaution. Nous vous conseillons d’en parler à votre médecin.

 

Vin de bouleau… hips !

Et c’est ici que commence la partie festive de nos recettes ! Pour les fêtes, épatez vos amis en confectionnant votre propre vin de bouleau maison. Idéal en apéritif, le fin de bouleau se fabrique à partir de sève fraîche, plus apte à la fermentation rapide. Le vin de bouleau se consomme encore traditionnellement de nos jours en Russie et dans le Nord de l’Europe. Notre petite recette de vin de bouleau au fruit s’inspire de celle de la “confrérie Temploutoise”, une sympathique association belge de vinificateurs amateurs. Voici les ingrédients :

  • 2 litres de sève de bouleau
  • 75 g d’abricots secs 
  • 75 g de raisins secs 
  • 25 g de miel 1 citron et demi 
  • 625 g de sucre 
  • 2.5 g de levure de bière

Dans un petit bol, mélangez le miel avec un peu d’eau chaude pour le dissoudre. Rajoutez le jus d’un demi citron. Dans un récipient de grande capacité (3 litres minimum), découpez les raisins et abricots secs en morceaux, puis rajouter le miel liquide et le reste de jus de citron. Rajoutez à la préparation la levure et la moitié du sucre. Bien mélanger. Votre mixture est prête : vous pouvez verser doucement les 2 litres de sève fraîche dans le récipient. Laissez macérer ce premier jus pendant 4 à 6 jours à 20°C environ. Au bout du sixième jour, rajouter le reste de sucre, mélangez et mettez en bouteille scellée hermétiquement. Laissez fermenter pendant 1 mois, à 20°C.

Une variante à base de plantes existe également. Pour fabriquer votre vin de bouleau au plantes, rajoutez à la préparation précédente des aromates de votre choix (thym, sauge ou cannelle), mais cette fois-ci laissez fermenter directement pendant 3 à 4 semaines la préparation dans un récipient bien fermé. Seulement après, filtrez et mettez en bouteille.

 

Mousseux et champagnes de bouleau

En Suède, l’entreprise Björksavprodukter propose mousseux de vin de bouleau, naturellement riche en calcium, en phosphore et en magnésium. Avec ses 12,5°C, ce vin mousseux est idéal en apéritif ou avec un poisson à chair blanche. Nous loin de là, le producteur lituanien Linards Liberts transforme sa sève en “champagne de bouleau”, en appliquant les procédés de la méthode champenoise (filtrage après première fermentation) à la sève de bouleau fraîche. Succès garanti !

 Limonade naturelle à base de sève de bouleau fraîche - Evoleum nutricosmétique.

 

Limonade de sève de bouleau

Fabriquer sa limonade de sève de bouleau est un jeu d’enfant. Dans un grand récipient, laissez macérer ensemble pendant 15 jours :

  • 2.5 Litres de sève de bouleau 
  • 600 g de sucre 
  • 125 g de raisins secs
  • 1 citron entier broyé 
  • 5 g d’acide tartrique 
  • une ½ cuillère à café de poudre de cardamome.

Brassez régulièrement pour aérer la préparation et couvrez avec un tissu fin. Au bout de 15 jours, une fois la fermentation faite, filtrez et remettez dans un récipient pour laisser décanter. Quand le liquide est bien clair (cela peut prendre entre 3 et 15 jours), mettez en bouteilles, puis au frais !

Ouf ! Bon vous voyez un peu mieux toutes les déclinaisons possibles qui existe en matière de boissons à base de bouleau. Dans un prochain article, nous vous parlerons des recettes cosmétiques formulées à base d’eau et de sève de bouleau. Car rappelez vous : naturellement riche en silicium, le bouleau est un précieux allié de la beauté de la peau et des cheveux.

Mais d’ici là, avec toutes ces recettes, vous avez déjà de quoi vous amuser....

À tout bientôt !

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser
Confiture de cerise au Miel au Safran

Confiture de cerise au Miel au Safran

31/05/2017
La cerise est le premier fruit à noyau de l’année. Dès l’arrivée des beaux jours, elles colorent nos étals. Sucrée, acidulée, crue ou cuite, la cerise est le fruit de ce mois de Juin. Très peu...
Lire la suite
Tomates mozza au four et Oleya Basilic

Tomates mozza au four et Oleya Basilic

31/05/2017
Gaie, colorée à la fois sucrée et acidulée, la tomate possède un nombre insoupçonné de variétés et de bienfaits ! C’est la saison, l’occasion de revisiter le classique Tomate/Mozza en version...
Lire la suite
Le clafoutis aux groseilles

Le clafoutis aux groseilles

31/05/2017
Ces délicieuses petites baies rouges sont particulièrement riches en oligo-éléments (calcium, phosphore, fer et potassium). Mais c’est en vitamine C que la groseille est la reine, un taux proche de...
Lire la suite
Recette de sorbet à la pastèque

Recette de sorbet à la pastèque

31/05/2017
Riche en antioxydants et vitamine C, la pastèque, principalement composée d’eau, est aussi un excellent moyen de procurer une sensation de satiété. Voici une recette gourmande de sorbet à la...
Lire la suite
Risotto aux asperges et au chèvre frais

Risotto aux asperges et au chèvre frais

09/05/2017
Pour profiter au maximum de la trop courte saison des asperges voici une recette gourmande mais toujours healthy d’un risotto aux asperges et chèvre frais. Pour 4 personnes Préparation : 15...
Lire la suite